À Carhaix (Finistère), le site du Stonehenge breton a été balisé, situé sur la parcelle d’un agriculteur au sud de la commune, près du cairn de Goasseac’h. Cette colline accueillera avant le solstice d’été, le 21 juin 2022, le premier menhir de sept mètres en son centre.

Philippe Abjean, fondateur de la vallée des Saints, et Édouard Le Scanff, qui dévoilent ensemble l’emplacement du centre du cercle de 36 mégalithes, StoneBreizh. | OUEST-FRANCE

 

Les contours se dessinent vraiment, dans la réalité. Philippe Abjean, fondateur de la vallée des Saints et Édouard Le Scanff ont dévoilé l’adresse exacte du site du futur Stonehenge breton, appelé « StoneBreizh » à Carhaix (Finistère), ce vendredi 11 février 2022.

Sur une colline à 137 m d’altitude

Il est donc situé « entre 800 m et 850 m , des fouilles archéologiques du cairn de Goasseac’h », sur le lieu-dit « Pen ar Roz ». Une parcelle de 2,6 hectares qui culmine à 137 m d’altitude, permettant même d’apercevoir une des deux églises de Carhaix. « Ce champ a une énergie particulière. Une source passe dans le terrain », souligne Édouard Le Scanff.

« Célébration de l’identité bretonne »

Dans un premier temps, 36 mégalithes, de 5 à 6 m de haut et de 43 m de diamètre, seront agencés en cercle. Dont le premier sera levé avant le solstice d’été, le 21 juin 2022. « Ce sera en granit breton. Ce premier menhir sera levé à la main, à la corde, par 100 à 300 personnes, comme à l’époque. Les hommes qui ont vécu il y a six mille ans ont réussi, pourquoi pas nous aujourd’hui, sans grue ? Ce sera un lieu de célébration de l’identité bretonne », pose Philippe Abjean.

12 février, 2022