« Crédit :  publié le samedi 05 février 2022 à 15h55 »

L'organisation Stone Breizh souhaite reproduire une interprétation bretonne du célèbre monument Stonehenge, au Royaume-Uni, rapporte France Bleu, samedi 5 février. D'ici trois ans, ce site devrait voir le jour à Carhaix, dans le Finistère.

De la Grande-Bretagne à la Bretagne.

Beaucoup s'émerveillent devant le monumental Stonehenge, un site mondialement connu et situé dans le sud du Royaume-Uni, à proximité de Salisbury. Il s'agit de grosses pierres apposées en forme de cercle. L'édifice est vieux de 6.000 ans, et autant ses origines que des explications précises la concernant sont encore méconnues à ce jour. France Bleu relate, samedi 5 février, que l'association Stone Breizh a décidé de construire un Stonehenge version bretonne, appelé tout simplement "Stone Breizh breton". Pour ce faire, la ville de Carhaix, dans le Finistère, a été retenue.

De nombreuses références à la Bretagne

Sur dix hectares, des pierres de plusieurs tonnes seront rassemblées, avec une hauteur imposante de sept mètres. Rien que ça ! Le projet a déjà été budgété, comme l'explique Philippe Abjean, président de l'association en charge de la construction de cette mégastructure. " a un coût d'environ un million d'euros. L'objectif est de réaliser ce monument dans trois ans." Les pierres seront faites de granite breton, précise France Bleu. 36 au total, comme pour rappeler le nombre d'arbres dans le calendrier breton. D'ailleurs, rien n'est laissé au hasard. "Il y aura aussi 1.415 arbres tout autour pour rappeler que la Bretagne comporte 1.415 communes", poursuit le responsable.

En outre, des stèles avec des inscriptions, des dates et des références à des personnages clés de l'histoire bretonne sacraliseront les lieux. Avec des visées participatives. "Stone Breizh va être un prétexte, un support pour revisiter l'histoire et la culture bretonne", abonde Philippe Abjean, qui projette de faire de ce Stonehenge revisité "un Panthéon breton". L'identité de la région sera, en effet, au cœur du projet.

L'association en profite pour également appeler aux dons pour financer le monument, celui-ci étant voué à accueillir des événements dans le futur. Enfin, chacun est libre de proposer ses esquisses, car si la forme sera arrondie, la disposition n'est pas encore totalement arrêtée. "L'idée, c'est de réinventer un cercle mégalithique, de l'ancrer dans la modernité et d'en faire une œuvre d'art [...]. C'est un concours, c'est un appel à imaginer, à dessiner ce que pourrait être un Cromlech du 21e siècle", conclut le président de Stone Breizh. Attention, l'appel à candidatures court jusqu'à la fin du mois de mars.  

06 février, 2022