- Héritiers et Bâtisseurs -

Cette nouvelle aventure bretonne repose sur un concept emblématique de la Bretagne

LA RÉINTERPRÉTATION ET LA CONSTRUCTION D’UN ENSEMBLE MÉGALITHIQUE ET CELTIQUE

(CROMLECH)

Un cromlech est un monument composé de plusieurs dizaines de pierres (menhirs) plantées en terre et disposées en cercle. Dans le sillage d’une tradition mégalithique immémoriale en Bretagne, notre projet est d’ériger un cercle de 43 m de diamètre, (plus large que celui de Stonehenge outre-Manche), jalonné de 36 monolithes en granit de 5 à 6 mètres de haut, couronnés par des linteaux. Au moment où une étude récente du Cevipof révèle que la moitié de la population française est dépourvue de tout sentiment d’appartenance à une communauté, qu’elle soit nationale, régionale, linguistique, religieuse, d’origine ou même de goûts, l’ensemble a pour ambition d’être un repère culturel majeur et identifiant en Bretagne.
Le mégalithique armoricain a inspiré Stonehenge qui, à son tour, inspire StoneBreizh : 6.000 ans d’histoire ! Loin d’être une copie d’ensembles mégalithiques existant ailleurs, cette œuvre collective, revisitée de façon contemporaine au terme d’un concours, sera ancrée dans la modernité.

1 – Un premier cercle de 36 mégalithes : un repère culturel majeur réinventé

≡ Dénommé StoneBreizh, cet espace spectaculaire au cœur duquel se dressera un menhir de plusieurs mètres de haut sera un lieu emblématique de transmission de l’histoire et de la culture bretonnes.

POURQUOI CE PROJET ?

≡ L’histoire bretonne est peu familière car elle n’est pas enseignée. Cette histoire est celle des hommes et des femmes qui ont bâti la Bretagne dans tous les domaines, l’ont enchantée, ont légué la fierté d’y vivre. Dans une volonté qui doit être collective de résistance contre l’effacement des cultures, nous avons devoir de rappeler la mémoire des prédécesseurs audacieux qui ont enrichi notre héritage et sont entrés dans la légende bretonne. Et de la partager. Car l’évidence s’impose que la meilleure façon de défendre une culture est de rendre vivants ceux qui l’ont exprimée par leur vie ou par leurs œuvres.

2 – Un deuxième cercle de stèles de schiste : un historial breton

≡ Ce projet sera le symbole de l’éclat et de la fierté retrouvée de la Bretagne, de son énergie illustrée tout particulièrement par les révolutions économique et culturelle des années 1950-1960 jusqu’à aujourd’hui. C’est pourquoi, l’objectif est de composer, autour du cromlech, un deuxième cercle de stèles de schiste évoquant des dates clés de l’histoire bretonne et les acteurs majeurs de ces événements ainsi rappelés.

3 – Un troisième cercle de 1.415 arbres et créations : un panthéon breton

≡ Un troisième cercle de 1.415 arbres emblématiques de Bretagne, autant que de communes sur les cinq départements composera une structure d’accueil de stèles de pierres gravées ou autres supports artistiques. Il s’agit, symboliquement, de ré-enraciner la culture bretonne en associant la plantation d’un arbre à chacun de ceux qui ont laissé une empreinte dans l’histoire du pays. Et de ré-initier à cette histoire, par des causeries, des récitals, la population bretonne qui en a largement perdu la mémoire.

≡ Le bois s’articulera, en trois branches de triskel et en autant de bosquets, d’oasis de flânerie, de méditation et d’échanges que de domaines où les Bretons se sont illustrés de façon remarquable : artistes, entrepreneurs, écrivains et poètes (en breton, gallo, français), historiens, linguistes, marins, médecins, militaires (dont Marine), musiciens et chanteurs, philosophes, politiques, professions libérales, religieux, scientifiques, voyageurs, explorateurs…
Si les œuvres et les plantations feront mémoire des Bretons d’hier, elles célébreront aussi des Bretons de leur vivant.

Plaquette réalisée par : Steven Guéguéniat à Brest

Création : www.image-de-marque.fr

Impression : www.ouestelio.fr

Lieu de transmission, le site sera aussi un lieu de rassemblement et de fête

≡ StoneBreizh sera à même d’accueillir un millier de spectateurs. Il sera donc un lieu vivant où seront organisées régulièrement des animations culturelles et des rencontres d’entreprises qui feront revivre ces Bretons d’exception. Et un lieu de fêtes, notamment celles des solstices et de la Saint Jean. Accueillant les premiers rayons du soleil levant lors des solstices d’été et d’hiver, il sera tout à la fois un sanctuaire monumental, un centre, un point de rencontre entre le communicable et l’incommunicable, entre le visible et l’invisible. La célébration des solstices d’été et d’hiver, était, il n’y a pas si longtemps encore, une occasion
de rassemblement pour les anciens. Ils allumaient dès la fin du jour un feu de joie et de gravité afin que toute la nuit brille la lumière qui repousserait encore un peu les ténèbres. Cette tradition s’est estompée. C’est pourquoi nous entendons rallumer cette flamme, non pas ressusciter un rite aboli mais continuer une tradition qui plonge ses racines au plus profond des âges et ne veut pas disparaître, aider à la renaissance d’un patrimoine immatériel et millénaire.

'' Imagination et création, Edouard Le Scanff - 22440 Ploufragan ''

Mise en œuvre graphique, Jacques Robin - graphisystem@sfr.fr

Organisation et structure du site

L’ensemble mégalithique et celtique sera donc structuré en trois cercles autour d’un menhir de sept mètres de haut.


- Un premier cercle de 36 monolithes de granit, 43 m de diamètre, 135 m de circonférence sur une surface de 1.451 m². Des bancs de schiste, positionnés en cercle, offriront une grande capacité de places assises.


- Un deuxième cercle de stèles de schiste, 124 m de diamètre, 390 m de circonférence sur 12.070 m² permettant de découvrir les points de repère principaux de l’histoire bretonne.


- Un troisième cercle d’arbres, 144 m de diamètre, 452 m de circonférence sur 16.278 m² évoquant le calendrier celtique (pommiers, chênes, ifs, noisetiers, frênes…)


Trois entrées donneront accès aux trois cercles : quatre statues marqueront les points cardinaux évoquant des hauts faits bretons menés collectivement. Cinq monolithes de granit, symbolisant les cinq départements bretons, composeront une entrée monumentale sur le site. L’ensemble proposera huit kilomètres environ de promenades de découverte.

'' Imagination et création, Edouard Le Scanff - 22440 Ploufragan ''

Mise en œuvre graphique, Jacques Robin - graphisystem@sfr.fr